11 septembre

 

 

 

Les attentats du 11 septembre 2001 sont quatre attentats-suicides qui se sont produits le même jour aux États-Unis par des membres du réseau Al-Qaida. Le matin du mardi 11 septembre 2001, dix-neuf terroristes détournent quatre avions de ligne afin de les écraser sur des bâtiments hautement symboliques du nord-est du pays. Deux avions sont projetés sur les tours jumelles du World Trade Center (WTC) à Manhattan, à New York, et le troisième sur le Pentagone, siège du Département de la Défense, à Washington, D.C., tuant toutes les personnes à bord et de nombreuses autres travaillant dans ces immeubles. Le quatrième avion, volant en direction de Washington, s'est écrasé en rase campagne à Shanksville, en Pennsylvanie, après que des passagers et membres d'équipage ont essayé d'en reprendre le contrôle. 2 993 personnes, en incluant 343 pompiers de New York, une cinquantaine de policiers new-yorkais (policiers et officiers de la police du port) et les 19 terroristes, sont morts lors des attaques, et plusieurs milliers d'autres personnes ont été blessées.

La Commission nationale sur les attaques terroristes contre les États-Unis a été créée en 2002  Dans son rapport publié fin août 2004, elle établit la responsabilité du réseau Al-Qaida, en affirmant que les dix-neuf pirates de l'air impliqués dans ces attentats-suicides en étaient membres et que le commanditaire en était Oussama Ben Laden.

Ces attentats ont été vécus presque en temps réel par des centaines de millions de téléspectateurs à travers le monde, les images de l'avion heurtant la deuxième tour du World Trade Center ayant été diffusées en direct, ainsi que l'effondrement complet en quelques secondes des trois tours du WTC à Manhattan, provoquant un choc psychologique considérable. Les gouvernements des États-Unis et de nombreux autres pays ont réagi en renforçant leur législation anti-terroriste, et en lançant une « guerre contre le terrorisme ». Le Pentagone a été réparé en un an et le Site du World Trade Center nettoyé pour accueillir d'ici 2013 une nouvelle tour, le 1 World Trade Center. Des milliers de personnes, notamment des secouristes, sont atteintes de maladies engendrées par l'inhalation de poussières toxiques sur le site du WTC.

 

 

 

 

Les Réécritures

 

A l’approche du triste anniversaire du WTC, le quotidien The Moscow News remet le couvert : réalisé par l’agence BBDO

pour la version anglaise du quotidien,l’annonce signe  “Things hard to explain, in a language you understand

(Les choses difficiles à expliquer, dans un langage que vous comprenez).

 

 

 

Voici une campagne signée de l'agence DDB New Zealand en 2008 : "Fumer tue plus que le terrorisme" ...

 C'est une autre comparaison par les chiffres et où les tours sont remplacées par des cigarettes se consumant,

mais cette fois-ci il s'agit du nombre de décès dûs au tabac depuis les attentats du 11 septembre 2001.

 

 

 

 Cette annonce est signée par CLM BBDO Paris pour la fondation Nicolas Hulot en 2oo7.

Elle joue sur les attentats que subit la planète tous les jours “For Nature, every day is 9/11″ (Pour la nature, c'est tous les jours le 11/09).

Les hommes sont donc accusés car considérés comme des terroristes. Cette campagne incite à un comportement plus écologiste

mais avant tout à une prise de conscience des dégâts causés par la main de l'Homme.

 

 

 Cette réécriture trouvée sur internet et non signée représente une colombe se crachant dans le nombre 11th sept.

La colombe symbolisant la paix, prend la place de l'avion, et le nombre 11 symbolise les tours du Wall Trate Center qui se sont écroulées ce jour là.

Toute l'image d'infographie est pure faite de bleu et de blanc, mais la giclure rouge du sang de la colombe qui est elle faite

avec de l'encre ressort pleine de réalisme.

Cette image veut montrer la mort d'une certaine forme de paix, la déclaration de la guerre contre le terrorisme.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site