Créer un site gratuitement Close

Brûlée au Napalm

 

 

 

(Une photo prise par le même photographe sur la même pellicule quelques instants avant. On reconnait Kim Phuc à l'arrière. La photo est construite et cadrée de la même façon.) 

 Le 8 juin 1972, le photographe Nick Ut est sur la route menant au village de Tran Bang, tenu depuis 3 jours par les troupes du Nord-Vietnam et assiégé par les Sud-Vietnamiens. La plupart des habitants du village ont déjà fui les lieux et se tiennent sur la route, à quelques kilomètres, dans l'espoir de retourner chez eux après la fin des combats. Alors que tout indiquait qu'il n'y avait plus un Nord-Vietnamien dans le village, l'armée sud-vietnamienne décide néanmoins de bombarder le village au napalm. Sur la route, aux avant-postes, se tient une petite armada de soldats, de photographes, cameramen et autres journalistes, tous dans l'attente du « spectacle » annoncé...
Kim Phuc, une petite Vietnamienne de 9 ans, s'est débarrassé de ses vêtements. Comme les autres personnes brûlées, elle crie atrocement. Nick Ut parlant le vietnamien, il est le seul journaliste à pouvoir communiqué avec les victimes. Avec son chauffeur, dans son minibus atrocemement bondé, il transporte Kim Phuc et des membres de sa famille vers un hôpital et insiste personnellement auprès du personnel médical pour que la petite Vietnamienne soit prise en charge.
Kim Phuc, après 14 mois de soins et 17 opérations chirurgicales, s'en est sorti. Elle vit maintenant au Canada avec ses 2 enfants.

 

 

 

 

Les Réécritures

 

                                                                                                                                                                                                                                                                 

Voici une oeuvre de Banksy représentant la fameuse photo de la jeune vietnamienne qui vient tout juste d'être brûlée au Napalm.

Banksy y a par contre fait sa marque en accompagnant le personnage central de Ronald McDonald et de Mickey Mouse. Percutant !  

Il provoque en montrant de façon métaphorique ce que le capitalisme peut engendrer et jusqu'où peuvent aller les vices de

ce système économique. Mickey Mouse et McDonald sont perçus à travers le monde comme les symboles de la réussite du capitalisme. 

Ils dégagent aussi une image attrayante et sympathique (l'embassadeur de Walt Disney, vendeur de rêve & le Clown du Fast Food, 

le restaurant pour toutes les classes sociales) en contraste avec le cri d'horreur de la jeune fille brûlée. 

 

 

Ce dessin à été exposé en 2004 à l'occasion du concour international de chaumont. (pas de nom d'artiste)

Il combine à la fois la photo de Nick Ut et celle du 11 septembre.

L'artiste a voulu comparer les catastrophes, peut être pour nous dire qu'il n'y a qu'un seul mal.

Nous dire que du petit village vietnamien à la grande ville de New York le mal peut frapper.

Mais surtout l'artiste a dénoncé les Etats-Unis qui ont tiré profit de cette Guerre

en provoquant des crimes de Guerre comme le massacre de Mỹ Lai avec comme prétexte

la défense du capitalisme contre le communisme.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site