Hiroshima

 

 

 

 Hiroshima est la ville la plus importante de la région de Chūgoku. Elle se situe sur la côte Nord de la mer intérieure de Seto, sur l'île de Honshū, à l'ouest du Japon. La ville est tristement célèbre pour avoir été la victime du premier bombardement atomique de l'Histoire, le 6 août 1945.

Les bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki ont eu lieu les 6 et 9 août 1945 à l'initiative des Etats-Unis après que les dirigeants japonais eurent décidé d'ignorer l'ultimatum de Potsdam. La cessation des hostilités fut effective 6 jours après. La Seconde Guerre mondiale se conclut officiellement moins d'un mois plus tard par la signature de l'acte de capitulation du Japon le 2 septembre 1945. Ce sont les seuls bombardements nucléaires ayant eu lieu en temps de guerre.

Le nombre de décès est difficile à définir et seules des estimations sont disponibles. Le Département de l'Énergie des États-Unis (DOE) avance les chiffres de 70 000 personnes pour Hiroshima et de 40 000 personnes pour Nagasaki, tuées par l'explosion, la chaleur, et l'incendie consécutif. À ceci, s'ajoutent les décès apparus par la suite en raison de divers types de cancers (334 cancers et 231 leucémies observés) et de pathologies. Pour sa part, le musée du mémorial pour la paix d'Hiroshima avance le chiffre de 140 000 morts, pour la seule ville d'Hiroshima.

Les justifications des bombardements ont été le sujet de nombreux débats et controverses. Pour les opposants, ces bombardements, qui ont surtout tué des civils, ont été inutiles et sont des « crimes de guerre », alors que pour les partisans de la décision, ils ont raccourci la guerre de plusieurs mois en provoquant la reddition du Japon et ont donc sauvé la vie de centaines de milliers de soldats américains, ainsi que de civils et de prisonniers sur le territoire de la Sphère de coprospérité de la grande Asie orientale.

Les survivants des explosions, les Hibakusha, sont devenus le symbole d'une lutte contre la guerre et les armes atomiques à travers le monde. Mais au Japon ils n'étaient pas reconnus comme survivants et ont été laissés à leur sort, car les explosions d'Hiroshima et de Nagasaki ont longtemps été un sujet tabou.

 

 

 

 

 

Les Réécritures

 

 L'agence BBDO réalise une campagne de publicité explosive pour la version anglaise du quotidien The Moscow News.

L’annonce signe  “Things hard to explain, in a language you understand”

(Les choses difficiles à expliquer, dans un langage que vous comprenez).

 

 

 

 

 

Unicef passe son message à travers une campagne publicitaire: "1,5 millions d'enfants meurent tous les ans en buvant de l'eau polluée".

Une catastrophe comparable à l'explosion de Hiroshima.

 

 

 

 

 L'association Solidarités profite aussi de l'impact de l'explosion de Hiroshima pour passer son message

et inviter les visiteurs du site à signer une pétition afin que les politiciens agissent :

L'eau non-potable tue 8 millions de personnes par an ! Un verre d'eau polluée est équivalant à l'explosion de Hiroshima puissance 40 !

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×